Fermer

Rechercher un bien

Fermer

Accéder à mon espace

Espace Locataire
Espace Propriétaire

Histoire de relogement - Résidence Les Magnolias à Saint-Jean d’Illac

A Saint-Jean d’Illac, les derniers locataires de la résidence Les Magnolias destinée à la déconstruction, ont aménagé à La Clairière de Chantegrive, une nouvelle résidence de 28 logements sociaux avec parking, balcon ou jardin à 5 min du centre-ville. Un relogement exemplaire et une certaine émotion pour notre locataire Elisa AMOEDO qui nous racontent ces 37 années passées aux Magnolias

Un point de départ : réaménagement du centre-bourg

Dans la cadre du réaménagement de la future « ZAC du centre-bourg » à Saint-Jean d’Illac, la résidence Les Magnolias devra être démolie. Construite en 1961, cette résidence est emprunte d’histoire et de souvenirs dont celles des locataires.

La 1ère étape  a donc été la réalisation d’une fresque représentant le portrait d’une locataire par l’artiste MAS afin de conserver la mémoire de ce lieu et de préparer les locataires à leur inévitable départ de cette résidence. Conscient de leur attachement à cette résidence et de sa position stratégique au centre-ville, Clairsienne a donc réservé 28 logements dans une résidence neuve à 5 min du centre de Saint-Jean d’illac pour le relogement de ses locataires.

La nouvelle résidence La Clairière de Chantegrive

Réalisée en VEFA avec le promoteur EUROPEAN HOMES, la nouvelle résidence La Clairière de Chantegrive  se compose de 42 logements certifiés NF Habitat HQE, répartis au sein de 4 bâtiments R+1 nichée au cœur d’un environnement verdoyant à seulement 5 min à pied du centre-ville de Saint-Jean-d’Illac et de ses commerces, services et équipements publics. Les 28 logements sociaux  et les 14 logements libres bénéficient de jardins ou de balcons et de places de stationnement extérieures attitrées.

M.LAHRASSI

M.LAHRASSI – Ancien locataire de la résidence Les Magnolias

Un nouveau départ plein de souvenirs !

Le 9 juillet 2020, les trois derniers locataires de la résidence Les Magnolias ont donc aménagé dans cette nouvelle résidence. Parmi eux, Elisa AMOEDO dont le portrait est représenté  sur la facade de la résidence, nous raconte avec émotion ses 37 années passées aux magnolias et son sentiment quant à l’avenir.

[Portrait] Elisa AMOEDO, locataire de la résidence Les Magnolias à Saint-Jean d’Illac pendant 37 ans

M ET MME AMOEDO - anciens locataires de la résidence Les Magnolias

M ET MME AMOEDO – anciens locataires de la résidence Les Magnolias

Clairsienne : Mme AMOEDO,  pouvez-vous vous présenter et parler un peu de vous ?

Mme Amoedo : J’ai 78 ans et je vis avec mon époux. Nous sommes tous les deux retraités. Mon mari était ouvrier de scierie et moi, j’ai d’abord été employée dans une entreprise d’embouteillage de vin puis dame de ménage. Nous vivons dans un type 4 et nous avons eu 4 enfants : 3 sont nés au Portugal et un est né à Arcachon.

Clairsienne : Pouvez-vous nous raconter votre histoire ? Comment avez-vous vécu ces années passées dans cette résidence ?

Mme Amoedo : Cela fait presque 40 ans que nous habitons Les Magnolias. Je suis venue du Portugal en 1971 avec mes 3 enfants pour rejoindre mon mari qui était déjà en France. Nous avons d’abord habité Salles pendant 6 ans, puis un an et demi dans la commune de Le Temple, ensuite Boulac pour finalement nous installer à St Jean d’Illac. Nous travaillions tous les deux à St Jean d’Illac. Le quartier nous a plu. C’était juste les voisins qui parfois étaient trop bruyants, c’est le problème des appartements… un peu comme partout.

Clairsienne : Pourquoi êtes-vous restée aussi longtemps dans cette résidence ? Vous n’avez jamais pensé à déménager, à quitter ce quartier ?

Mme Amoedo : Maintenant nous devons partir, mais sinon jamais nous n’aurions quitté notre logement. Nous avions notre travail, nos amis, nous connaissions tout le monde… Nous voulions vraiment rester dans ce quartier.

Clairsienne : Votre portrait a été peint sur la façade de la résidence. Pourquoi avez-vous accepté d’être représentée sur cette fresque?

Mme Amoedo : Ils voulaient une personne d’un certain âge et comme j’étais à la réunion de locataires, on me l’a proposé et j’ai dit oui. C’était pour représenter l’ancienneté de la résidence et la jeunesse d’une nouvelle résidence, le thème étant la « Génération des Magnolias ». Mais, je ne m’attendais pas à ce que ce soit comme ça… C’est magnifique avec les fleurs et ressemblant. J’aurais juste préféré que le dessin soit légèrement décalé.

Clairsienne : Quelle a été votre réaction  lorsqu’on vous a annoncé la démolition de cette résidence ? 

Mme Amoedo : Cela fait un an que nous sommes officiellement au courant. Je voulais rester au centre. On m’a proposé un autre logement … mais il était trop petit et difficile d’accès. Avec mes problèmes de santé, je ne peux pas bien marcher. J’ai dû dire non.

Clairsienne : Il est prévu que vous soyez relogée dans une autre résidence Clairsienne en juillet 2020 à proximité d’ici, qu’en pensez-vous ?

Mme Amoedo : Je voulais finir mes jours ici. C’était très agréable. Nous nous sommes fait des amis. Tous les locataires se mettaient ensemble pour faire des activités, de la couture…. avant qu’on parle de démolir. Après les gens sont partis, ça s’est vidé. Ici on connaissait tout le monde. Après ce sera plus dur de se faire des connaissances…

Mais finalement, l’important c’est de pouvoir rester dans le même quartier à St Jean d’Illac où je peux voir mes amis, mes enfants. Il y aura aussi la forêt derrière et la Jalle. 

Donc cela ne m’inquiète. Par contre, je vais devoir faire les cartons. Avant j’étais jeune, j’ai déménagé plusieurs fois, aujourd’hui c’est dur, dur…

Confiance

Réactivité

Aide sur le
projet financier

Qualité
des logements