Fermer

Rechercher un bien

Fermer

Accéder à mon espace

Espace Locataire
Espace Propriétaire

DELEGATIONS AU DIRECTEUR GENERAL

Délégation au directeur général des droits de préemption urbain conformément aux articles L.211-2 et R.211-5 du code de l’urbanisme 

Extrait du procès-verbal du conseil d’administration de Clairsienne du 11 octobre 2019 :

« Depuis la loi n°2015-990 du 6 août 2015, le titulaire du droit de préemption urbain peut déléguer son droit aux organismes d’habitation à loyer modéré, conformément à l’article L.211-2 du Code de l’urbanisme. 

L’organe compétent pour exercer, par suite d’une telle délégation, au nom de la société, le droit de préemption urbain prévu par le code de l’urbanisme est le conseil d’administration. 

Aux termes de l’article R.211-5 du code de l’urbanisme, le directeur général de la société peut, par délégation du conseil d’administration, être chargé d’exercer au nom de celui-ci, les droits de préemption dont la société serait titulaire ou délégataire. 

Compte tenu des courts délais de procédure et du nombre de transactions foncières et immobilières, le conseil d’administration ne peut pas se réunir à l’occasion de chaque notification de délégation du droit de préemption urbain. 

Il est ainsi proposé que le conseil d’administration délègue au directeur général l’exercice, au nom de la société,  des droits de préemption urbain dont elle serait délégataire. 

Les biens acquis par exercice du droit de préemption en application de l’article L.211-2 du Code de l’urbanisme, ne pourront être utilisés qu’en vue de la réalisation d’opérations d’aménagement ou de construction permettant la réalisation des objectifs fixés dans le programme local de l’habitat ou déterminés en application du premier alinéa de l’article L. 302-8 du code de la construction et de l’habitation

Le directeur général rendra compte de l’exercice des droits de préemption au conseil d’administration au moins une fois par an. 

La présente délégation de pouvoir au directeur général fera l’objet d’une publication de nature à la rendre opposable aux tiers.

Il est demandé au conseil d’autoriser la délégation au directeur général des droits de préemption urbain dont la société serait délégataire dans les conditions susvisées. 

Le conseil d’administration, après en avoir délibéré, autorise la délégation au directeur général des droits de préemption urbain dont la société serait délégataire dans les conditions susvisées avec obligation d’information au conseil d’administration suivant l’utilisation du recours à cette délégation. » 

Confiance

Réactivité

Aide sur le
projet financier

Qualité
des logements